Home L’ombre de la nuit

Catégorie : L’ombre de la nuit

Article

La voix profonde de Talal Haidar … Par Hyacinthe

L’ombre de la nuit Poésie, vie à l’infini     Jusqu’à l’année dernière, le nom de Talal Haidar n’était connu, en France et dans le monde francophone, que par ses compatriotes libanais, notamment les familiers du journal L’Orient le jour où deux articles lui ont été consacrés respectivement en 2004 et 2017. Mais, voilà en...

Article
Trouver sa voix ….. / Hyacinthe

Trouver sa voix ….. / Hyacinthe

Trouver sa voix Être avec Louis-René des Forêts       L’ombre de la nuit Poésie, vie à l’infini     On avait pu, il y a presque treize ans, crier victoire, car de fait, en ouvrant ses portes à Louis-René des Forêts (1918-2000), la collection « Poésie »/Gallimard avait enfin consacré l’une des voix les plus...

Article
Nouri Al-Jarrah : poète universel / Hyacinthe

Nouri Al-Jarrah : poète universel / Hyacinthe

L’ombre de la nuit Poésie, vie à l’infini Poète mondialement reconnu et traduit dans plusieurs langues, Nouri Al-Jarrah est né en 1956 à Damas. Il vit depuis trente-cinq ans à Londres où il exerce le journalisme littéraire, s’occupe du Centre arabe de littérature géographique et préside le Prix Ibn Battûta de littérature géographique. Globe-trotter, sa...

Article
Pauvre Cioran… / Hyacinthe

Pauvre Cioran… / Hyacinthe

L’ombre de la nuit  Poésie, vie, à l’infini Il n’est plus facile d’aborder Cioran (1911-1995). Vingt-trois ans après la mort du philosophe roumain, nous pouvons aisément penser que « tout a été dit » à son propos. Déjà, la publication du volume des Œuvres dans la collection « Quarto » chez Gallimard, en 1995, a été quelque chose d’important,...

Article
Un « médicament de joie » nommé Rûmî

Un « médicament de joie » nommé Rûmî

L’ombre de la nuit  Poésie, vie, à l’infini Un « médicament de joie » nommé Rûmî Par Hyacinthe* La collection « Poésie/ Gallimard » renoue avec le domaine persan puisque, après Rubayat d’Omar Khayam, traduit par Armand Robin et préfacé par André Velter, paru en 1994, c’est Rûmî qu’elle reçoit avec la publication, en novembre...

  • 1
  • 3
  • 4