Un « médicament de joie » nommé Rûmî

Un « médicament de joie » nommé Rûmî

L’ombre de la nuit  Poésie, vie, à l’infini Un « médicament de joie » nommé Rûmî Par Hyacinthe* La collection « Poésie/ Gallimard » renoue avec le domaine persan puisque, après Rubayat d’Omar Khayam, traduit par Armand Robin et préfacé par André Velter, paru en 1994, c’est Rûmî qu’elle reçoit avec la publication, en novembre 2020, de Cette lumière est mon désir. Le livre de Shams Tabrîz, traduit par Jean-Claude Carrière, Mahin Tajadod et Nahal Tajadod, avec une préface de Jean-Claude Carrière, dans une édition de Nahal Tajadod. Le livre est d’emblée placé sous le signe de l’amour, Jean-Claude Carrière,...