Emilien Fabrizio le comédien et le peintre

Emilien Fabrizio le comédien et le peintre

Emilien Fabrizio est un comédien et artiste peintre français, né à Drancy en Île-de-France et vit à Paris. Il a interprété plusieurs rôles, à la scène comme à l’écran. Il est aussi artiste peintre qui nous emporte dans un univers envoûtant.

Emilien Fabrizio le comédien et le peintre

 

Entretien avec Emilien Fabrizio

Un comédien de talent

Souffle inédit. Quel est votre premier souvenir de spectateur ? Quelle personnalité du théâtre ou du cinéma vous a donné l’envie de devenir comédien ?

Emilien Fabrizio. Petit, j’étais porté essentiellement par le cinéma, regardant beaucoup de films : films américains, films d’action, films de grand public comme les films de Spielberg. J’aimais aussi les grandes comédies françaises. Captivé par les films de Michel Serrault, de Philippe Noiret, et de Depardieu bien évidement. Des acteurs américains j’apprécie particulièrement Robert De Niro, Al Pacino, DiCaprio, tous ces acteurs ont été ma source d’inspiration.

Emilien Fabrizio le comédien

Souffle inédit. Votre meilleur souvenir de tournage ?

Emilien Fabrizio. Meilleur souvenir de tournage est mon film Anxiogène que j’ai écrit, coréalisé, et j’ai joué comme acteur. J’ai aussi assuré la production et j’ai géré la campagne de financement, j’ai dirigé toute une équipe technique et artistique -pas tout seul évidement-   j’ai fait la régie. Bref, s’occuper de tout a été une expérience passionnante et je continue encore de m’occuper de la postproduction. Cette expérience m’est très enrichissante malgré sa complexité et le manque de moyens.  C’est pour tout cela que mon film Anxiogène reste l’un de mes meilleurs souvenirs.

Souffle inédit. Le personnage qui a été le plus difficile à incarner ?

Emilien Fabrizio. Les personnages méchants, style agresseur ou violeur, Se mettre dans la peau de personnage noir est toujours difficile à incarner, obligeant à aller chercher les traits noirs quelque part en soi ; ce qui est loin d’être simple.

Un peintre sensible

Souffle inédit. Si on parlait de votre talent de peintre ? Le premier émerveillement du jet de couleurs sur une toile ?  La première découverte de ce talent etc. ?

Emilien Fabrizio. Je suis vraiment autodidacte dans la peinture, je n’ai pas pris de cours. Enfant j’ai commencé par l’aquarelle, le dessin, la gouache, l’acrylique. Adolescent, j’ai observé une grande pause tout en gardant l’attachement à la peinture, j’ai continué à aller voir des expositions et apprécier cet art. Devenu comédien je me suis remis, petit à petit, à peindre.   Depuis 6 à 7 ans, j’ai acheté des toiles et j’ai réussi à reprendre la peinture, en regardant des vidéos sur YouTube.    J’ai trouvé, mon style ; m’orientant vers l’abstrait que vers l’art plastique. Je suis attiré par tout ce qui est texture, craquelage, jet, harmonie des couleurs, projections.  Je fais ça selon mon émotion du moment, selon ce que j’ai envie de transcrire et selon ce que j’ai envie de définir. Dans l’abstrait je peins par exemple une danseuse de flamenco, un paysage…. Donner   un rendu qui se rapproche de la réalité par rapport à ma personnalité et à ma vision des choses.

Souffle inédit. Le peintre qui a fait vibrer en vous ce talent, et qui avec un style particulier vous a inspiré ?

Emilien Fabrizio. J’aime particulièrement Jackson Pollock, Joan Miro, Zao Wou Ki ; leur art abstrait m’inspire beaucoup.

Emilien Fabrizio  le peintre  Emilien Fabrizio  le peintre

Souffle inédit. Rentrer dans la peau de plusieurs personnages peut-il être une source d’inspiration pour vos peintures ?

Emilien Fabrizio. Oui et non ! Oui quand je peins je suis pleinement concentré et quand je vous dis que je peins par instinct, par émotivité et impulsion donc par rapport à un vécu d’un moment ou par rapport à ce que j’ai pu voir. Tout au long de la réalisation de la toile je suis pleinement concentré et gardant bien les émotions.  Cela peut être très rapide comme ça peut être très long.

Souffle inédit. La pandémie du Coronavirus a bouleversé le monde entier, imposant le confinement. Vous avez consacré ce temps pour la peinture. Quelles émotions avez-vous dévoilé dans vos œuvres ?

Emilien Fabrizio. Oui pendant le confinement j’ai eu la chance d’avoir un coin chez mes parents, leur garage dont j’ai fait un atelier de peinture. J’ai peint beaucoup de tableaux ; j’étais super productif, j’ai fait 70 toiles. Comme je l’ai déjà dit, je peins avec mon émotion du moment que je garde jusqu’à la fin de la toile. Souvent la réalisation d’un tableau me prend trois jours à une semaine et quand je veux donner plus de mouvements, de crac…. Ou quand je ne suis pas satisfait cela peut prendre plus d’une semaine voire deux semaines.

Emilien Fabrizio  peintre Emilien Fabrizio  peintre

Souffle inédit. Quels projets pour le comédien et pour le peintre ?

Emilien Fabrizio. En tant que comédien : je suis sur plusieurs projets de théâtre : Cyrano de Bergerac, Le médecin malgré lui, Les 3 mousquetaires.  Je suis en train de passer des auditions, des castings. Et je dois finir aussi mon court métrage Anxiogène.

En tant que peintre, je veux développer mes compétences et approfondir quelques techniques : la résine … le couteau, le pouring

 

Agent Artistique: Jean-Pierre Noel

Peinture

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.