Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type

Souffle inédit


Invisible / Hamid Larbi

Invisible / Hamid Larbi

Invisible     La langue défaite Elle fouille dans les débris De ces années oubliées Une apparence s’érige des cendres Aphone et  affinée Elle s’est libérée de la destinée Elle survole au-dessus de l’essence Elle danse au rythme du temps Une émotion intarissable Un chemin interrompu Par ce vide dévastateur Invisible Sans tourment et incolore

Invisible

 

 

La langue défaite

Elle fouille dans les débris

De ces années oubliées

Une apparence s’érige des cendres

Aphone et  affinée

Elle s’est libérée de la destinée

Elle survole au-dessus de l’essence

Elle danse au rythme du temps

Une émotion intarissable

Un chemin interrompu

Par ce vide dévastateur

Invisible

Sans tourment et incolore

Qu’évide jusqu’à la décadence

En dissimulant le tangible apeuré

Et égaré dans labyrinthe

Dévoré par le feu incessant du silence

Elle me fait signe que le vent souffle le printemps

Les lèvres attiédies par les reflets du soleil

Irritées par la froidure de l’hiver

Elles recollent les bouts de quiétude

Elles reconquièrent l’équilibre harmonieux

Celui de la voix.

 

L’ombre

 

Des voix voulues s’élèvent

D’une planète larmoyante

Brimée par un homme impudent

Pour adoucir son ravage

Il furète un refuge

Dans l’éther du terrien

Des tourmentes en collision

Et des ultimes beautés en lice

Néanmoins les attentes se sustentent

C’est aberrant

Que ce gavroche abrité

Soit voilé par le déclin

Aveuglé par l’avidité

Qui valse sans crainte

Et obstrue la conscience

Délier au-delà La grotte du réel idéal

Victime de son égotisme

Penser à ceux qui

Ne voient plus le sentier

Dans ce cumul d’ombre.

 

 

 

 

 

Journaliste et poète,  né à Alger, vit et travaille à Montpellier.  Auteur d’essais et de recueils de poésie traduits en anglais, en espagnol, en italien, en ukrainien, en russe, en  roumain, en turc, en arabe et en berbère. Sa poésie prend sa source dans les profondeurs de l’âme humaine qui évolue vers un réalisme lyrique. En 1995, à Milan (Italie), il reçoit le prix en journalisme du Cercle de la presse de Milan pour « Giornalist à estera ». En octobre 2019, il a obtenu la Médaille d’argent au Festival international de la littérature (LIFFT°) à Bakou (Azerbaijan).   En janvier 2018, en France, il lui a été décerné le prix du Concours International de poésie, « L’Amour de la liberté », de l’Académie Européenne des Sciences des Arts et des Lettres (l’AESAL) accompagné de la Médaille commémorative Taras Chevchenko et a été élu membre de cette Académie. Membre du mouvement « poetas del mundo ».

www.hamid-larbi.net

 

 

 

1 Commentaire
Souffle Inédit
EDITEUR
PROFILE

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Commentaire

  • Bensadia salima
    25 mars 2021, 18 h 26 min

    Juste Magnifique

    Répondre