Anna Pavlova

[cmsmasters_row data_width= »boxed » data_padding_left= »3″ data_padding_right= »3″ data_top_style= »default » data_bot_style= »default » data_color= »default » data_bg_position= »top center » data_bg_repeat= »no-repeat » data_bg_attachment= »scroll » data_bg_size= »cover » data_bg_parallax_ratio= »0.5″ data_padding_top= »0″ data_padding_bottom= »50″ data_padding_top_large= »0″ data_padding_bottom_large= »0″ data_padding_top_laptop= »0″ data_padding_bottom_laptop= »0″ data_padding_top_tablet= »0″ data_padding_bottom_tablet= »0″ data_padding_top_mobile_h= »0″ data_padding_bottom_mobile_h= »0″ data_padding_top_mobile_v= »0″ data_padding_bottom_mobile_v= »0″ data_shortcode_id= »jt86km29a »][cmsmasters_column data_width= »1/1″ data_bg_position= »top center » data_bg_repeat= »no-repeat » data_bg_attachment= »scroll » data_bg_size= »cover » data_border_style= »default » data_animation_delay= »0″ data_shortcode_id= »a3eun6tcaa »][/cmsmasters_column][/cmsmasters_row][cmsmasters_row data_width= »boxed » data_padding_left= »3″ data_padding_right= »3″ data_top_style= »default » data_bot_style= »default » data_color= »default » data_bg_position= »top center » data_bg_repeat= »no-repeat » data_bg_attachment= »scroll » data_bg_size= »cover » data_bg_parallax_ratio= »0.5″ data_padding_top= »0″ data_padding_bottom= »50″ data_padding_top_large= »0″ data_padding_bottom_large= »0″ data_padding_top_laptop= »0″ data_padding_bottom_laptop= »0″ data_padding_top_tablet= »0″ data_padding_bottom_tablet= »0″ data_padding_top_mobile_h= »0″ data_padding_bottom_mobile_h= »0″ data_padding_top_mobile_v= »0″ data_padding_bottom_mobile_v= »0″ data_shortcode_id= »5yohilcef7″][cmsmasters_column data_width= »1/1″ data_bg_position= »top center » data_bg_repeat= »no-repeat » data_bg_attachment= »scroll » data_bg_size= »cover » data_border_style= »default » data_animation_delay= »0″ data_shortcode_id= »frvvfkfi6s »][cmsmasters_text shortcode_id= »qay9gfz0yg » animation_delay= »0″]

La danseuse étoile

Anna Pavlovna Pavlova dite Anna Pavlova, est une ballerine russe née le 12 février 1881 à Saint-Pétersbourg – Russie et morte le 23 janvier 1931 à La Haye – Pays-Bas. Elle est considérée comme la meilleure danseuse de ballet classique. Elle a été une étoile du Ballet impérial russe, et des Ballets russes de Serge Diaghilev (impresario du ballet russe),  et  a été la première ballerine à parcourir le monde avec sa propre compagnie de ballet.

Son rôle le plus célèbre est  La mort du cygne  .

Une petite fille attirée par la danse

Très tôt, dès l’âge de 9 ans Anna Pavlova s’est sentie attirée par la danse quand elle a vu pour la première fois une représentation de « La Belle au bois dormant ».   Elle a été formée à l’École impériale de danse de Saint-Pétersbourg dont elle sera l’unique élève de 1906 à 1908. Elle fut  suivie de très près par Enrico Cecchetti (danseur, mime, chorégraphe, maître de ballet et pédagogue italien)  qui lui permit d’intégrer le ballet du Théâtre Marjinsky.

Vivre sa passion 

Jouant les plus grands rôles du répertoire classique, elle devint danseuse étoile. Elle restera fidèle au théâtre Mariinsky jusqu’en 1913 ; ce qui ne l’empêche pas dès 1908, à faire des tournées internationales présentant ses meilleures danses. Elle finira par créer sa propre compagnie, afin de partager sa passion de la danse sur le plan international.  Elle présentera dans 4 000 villes du monde entier.

Ses duos avec Vaslay Nijinski, dans Les Sylphides et Giselle

sont restés dans les mémoires.

Une légende 

Anna Pavlova est réellement entrée dans la légende grâce à son interprétation de La mort du cygne, sur un extrait du Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns.

En 1931, à La Haye, elle attrape une pleurésie l’obligeant à faire le choix entre mettre un terme à sa carrière ou la mort, mais elle ne peut abandonner la danse. A cours de son agonie, elle aurait demandé qu’on lui prépare son costume de cygne.

Les violons jouent pour son âme 

Le soir de sa mort, à Saint-Pétersbourg, les violons de l’orchestre ont joué la musique de La mort du cygne devant une scène vide, seulement éclairée par un projecteur.

          

 

Le souvenir de sa danse 

Anna Pavlova aurait déclaré : « Je désire que mon message de beauté, de joie et de vie continue à être délivré après moi.

J’espère que lorsque l’on aura oublié Anna Pavlova, le souvenir de sa danse restera dans le cœur des gens.

Si je réussissais ne serait-ce que cela, je m’estimerais comblée. »

 

Source Wikipédia
Les photos de différents sites : tout droit réservé.

[/cmsmasters_text][/cmsmasters_column][/cmsmasters_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.