Kraftwerk

Kraftwerk

Kraftwerk, un groupe de musique électronique allemand Fondé par Florian Schneider*et Ralf Hütter en 1970 à Düsseldorf.

Florian Schneider et Ralf Hütter

Kraftwerk

Les futurs pionniers de la musique électronique : Florian Schneider et Ralf Hütter se sont rencontrés, en 1968 en classe d’improvisation pendant leurs études au Conservatoire de Düsseldorf. Leurs passions partagées pour la musique expérimentale électronique rapprochent les deux jeunes d’une amitié laborieuse.

Non satisfaits de leur première expérience au sein du groupe allemand Organisation, ils produisent, en duo, les albums Kraftwerk en 1970, Kraftwerk 2 en 1972 et Ralf und Florian en 1973. Ce nouveau style de musique a connu un succès mitigé.

Kraftwerk - Souffle inédit

Débuts

Le début était dans le cadre de la scène expérimentale Krautrock de l’Allemagne de l’Ouest. Durant cette période, les deux jeunes musiciens ont été accompagnés par différents musiciens, soit pour jouer en concert ou pour les sessions d’enregistrement du premier album Kraftwerk.

La composition du groupe a connu beaucoup de changements à ses débuts et a eu des collaborations bénéfiques comme celle avec Konrad « Conny » Plank, producteur, ingénieur de son et propriétaire d’un studio, ainsi qu’avec le peintre et graphiste Emil Schult.

L’album Autobahn (autoroute, en allemand), sorti en novembre 1974, connait un succès mondial. Kraftwerk poursuit alors dans cette voie purement électronique.

Soucieux de tout contrôler, Florian Schneider et Ralf Hüter  créent leur propre studio d’enregistrement KlingKlang à Düsseldorf.

Le groupe ajoute à sa musique, un rythme répétitif, inspiré de l’atmosphère industrielle de leur région la Ruhr montrant une vision du monde autour de la modernité technologique dans les grandes villes.

Innovations et intransigeance …pour un succès durable ….

Le groupe fait de l’exploration musicale à partir de la guitare, la basse, le violon, le piano électrique en traitant les sons par divers effets.

Pour se renouveler le groupe fait des pauses d’une année ou deux, qu’il consacre à des recherches, des expérimentations et des inventions. En effet après chaque pause, le groupe revient avec une innovation, en faisant des changements dans la composition du groupe, soit en inventant un instrument ou une manière inédite de diffuser les sons.

En 1975, le groupe se présente comme un quartet électronique composé des fondateurs Ralf Hütter et Florian Schneider-Esleben, avec les deux percussionnistes Wolfgang Flür et Karl Bartos.  Ce quartet va travailler pendant vingt ans.

L’apparition de leur instrument de percussion, une batterie électronique qu’ils avaient eux-mêmes construite et jouée par Flür, fait remarquer le groupe.

Les titres Radioactivity, Trans-Europe Express ou le morceau The Robots de l’album The Man Machine, sorti en 1978, font de Kraftwerk le groupe le plus écouté après James Brown.

L’enfermement du groupe en 1980 est couronné d’un résultat innovateur et remarquable des travaux. En effet le groupe a réalisé des consoles à des synthétiseurs, des séquenceurs et mixeurs et des racks d’effet. Chaque musicien a une console ce qui permet à chacun d’eux d’intervenir sur l’ensemble de la musique.

En 1981, Krafwerk utilise un échantillonneur (Emulator) pour reproduire les sonorités associées au vélo qu’il a utilisé dans le disque 45 tours de Tour de France.

Le changement dans la conceptualisation de l’album The Mix (1991), tout en conservant le style fondamentalement de la musique du groupe, marque la transition du mode analogique au mode numérique.

A partir de 1992 le groupe connaît plusieurs changements par des départs de membres et d’arrivées d’autres nouveaux.

En 1999 le groupe refait numériquement le CD multimédia contenant une sélection de trois des versions originales sorties en 1983 et 1984.

Kraftwerk découvre le Synclavier au studio Right Track de New York. Le groupe décide alors de terminer l’album et peaufiner le mixage.

Depuis l’année 2000 Kraftwerk se présente : quatre petites consoles légères surmontées d’ordinateurs portables toutes alignées face au public, avec trois écrans géants n’en formant qu’un seul derrière eux. Les musiciens ne quittent plus leurs pupitres.

Le public découvre la transformation lors des concerts organisés en septembre 2002 à Gand (Belgique), au Luxembourg et à Paris.

Pour plus d’ouverture au monde, Kraftwerk chante en d’autres langues comme l’espagnol, l’anglais, l’italien, le français.

Kraftwerk - Souffle inédit

Tournées du monde

L’album Computer World sort en mai 1981, note bien l’air de la technologie informatique. À l’instar des albums précédents, Computer World sort en deux versions, anglaise (pour l’international) et allemande (Computerwelt). Ce qui est nouveau, en revanche, c’est des versions en d’autres langues (français et japonais). Aussitôt le disque sorti, Kraftwerk s’embarque dans une tournée mondiale de cent concerts.

Avec la sortie de The Mix en 1991, Kraftwerk fait une tournée en Europe.

En 1993, le groupe fait quatre concerts en Europe. En 1998, Kraftwerk fait son retour triomphal au Japon pour trois concerts à Tokyo ; puis part aux États-Unis : à San Francisco, Los Angeles, Chicago, Detroit (le berceau de la techno, où il est particulièrement acclamé) et New York. Le groupe fait ensuite un concert en Espagne et au Danemark, avant de donner, à l’automne, ses premiers concerts en Amérique du Sud, à Buenos Aires en Argentine puis à Rio de Janeiro au Brésil.

En 2002, le groupe se produit à Gand (Belgique), au Luxembourg et à Paris, lors desquels le public découvre la transformation de Kraftwerk.

Le groupe s’envole en décembre 2002 avec sa structure légère pour le Japon où il donne deux concerts à Tokyo et Osaka, puis enchaîne en janvier 2003 par une tournée en Océanie.

La tournée mondiale de 2004 du groupe est la deuxième plus importante après celle de 1981. Il donne ainsi près de soixante-dix concerts sur quatre continents, visitant tout au long de l’année des pays comme le Japon et la Russie, les États-Unis et le Canada, le Brésil, le Chili et l’Argentine et quasiment tous les pays de l’Europe, avec un premier concert en France au Grand Rex  à Paris en mars et un second aux Transmusicales  à Rennes en décembre, où Kraftwerk achève sa tournée.

En 2005, Kraftwerk retrouve la scène à la belle saison pour une vingtaine de dates, donnant quelques concerts aux États-Unis puis faisant la tournée des festivals en Europe.

Kraftwerk se produit en concert à six reprises en 2006, avec deux prestations en Norvège, une en Allemagne, une en Tchéquie, une en Belgique et un dernier concert en novembre en Espagne qui, marquerait la dernière apparition sur scène de Florian Schneider.

Après une pause en 2007, le groupe part faire deux tournées pour une vingtaine de concerts chacune, une en 2008 et une en 2009.

Kraftwerk - Souffle inédit

Départ de Florian Schneider

La Tournée de 2008 est marquée par l’absence de Florian Schneider, qui est remplacé par Stefan Pfaffe, le responsable des effets visuels du groupe.  Aucune raison n’est divulguée et la rumeur d’un possible départ de Florian Schneider se propage au cours de l’année 2008. Ce n’est que le 5 janvier 2009 qu’un communiqué émanant de la maison de disque confirme officiellement le départ de Floran Schneider, l’un des deux fondateurs du groupe.

Cinquantième anniversaire

En 2020, Kraftwerk célèbre ses cinquante ans d’existence, année où disparaît l’un de ses deux membres fondateurs, Florian Schneider. En octobre 2020, les huit albums du catalogue (versions allemandes et internationales) sont réédités en vinyle à l’occasion du cinquantenaire.

Groupe influenceur

Kraftwerk est un groupe influenceur, il est cité à juste titre comme l’influence déterminante des artistes ayant donné naissance à la techno en tant que telle. Deux disques, d’abord Autobahn et ensuite Trans Europe Express, symbolisent plus particulièrement toute l’importance du groupe dans la genèse de la techno.

En effet le groupe a influencé beaucoup d’artistes et plusieurs genres de musique moderne comme Synth-pop, hip hop, post-punk, techno. C’est ainsi que la RecordingAcademy a décerné à Kraftwerk un Grammy Lifetim Achievment Award.

De nombreux artistes déclarent avoir été fortement influencés par Kraftwerk.

L’influence la plus évidente se retrouve chez les producteurs d’une electro froide et celle de l’électro mélancolique et organique qui privilégie des mélodies simples et aériennes avec des instruments datant de l’époque de Kraftwerk.

Communication

Et pourtant la communication du groupe avec le grand public reste faible. Il est connu comme intransigeant et peu communiquant.  Le groupe Kraftwerk accepte rarement des interviews, n’accepte pas de courrier, interdit les visites au KlingKlang studio et il utilise des mannequins pour les séances photos officielles.

Florian Schneider - Kraftwerk

* Florian Schneider est mort le 21 avril 2020

Crédit photos la page Facebook du groupe

Site officiel

CONCERTS 2023

Musique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *