Poésie

Carmen Pennarun – Mercredi en Poésie

Mercredi en Poésie avec Carmen Pennarun

Carmen Pennarun - Mercredi en Poésie

Au jardin

Les arums

les roses

le tilleul

et la voie verte de l’herbe

où quelques ardoises

guident les pas jusqu’au portail

qui attend

le réveil de la glycine

 

pas de ligne droite

une déambulation qui tantôt

rapproche ou tantôt éloigne

du nid                   en douceur

(du cœur à la périphérie ce cordon

prévient l’égarement)

 

Ne pas nommer

Ne pas s’impatienter

Le regard saute               d’un point

À un autre

Du jardin

Tandis que le cœur

maintient son tempo

 

Être le silence

Entre toutes les choses

 

Un pas lent

Une pensée

Non séparée du chant

 

Femme

Elle a ce désir de parsemer

Des fleurs le long de sa route

Et rien de plus

Elle est femme

Elle avance avec les printemps

 

Ne la voient princesse ou muse

Que ceux qui ignorent tout d’elle

Et lui prêtent des années

À vieillir d’ennui

Alors que tournent les saisons

Joyeuses

Qu’elle accompagne d’une bénédiction

de fleurs

jetées

Sur le fond bleu pastel

De sa toile de vie

Alors qu’une peau

de loup

pour damner sa peur

recouvre son ombre

 

Elle incarne la tempérance

Au moindre tressaillement

L’assurance d’une pensée

dompte la crainte embusquée

la replace dans la confiance

par deux mains complices

l’une refrénant

et

l’autre sous le vent

 

La nuit sera bleue

L’instant s’établira

dans la patience

car la nuit sera bleue

quand des larmes du jour

tomberont les mémoires

 

Il faut tendre jouvence

aux parents tonnerre

et couver le pardon

d’un duvet d’innocence

laisser les beaux coups

d’indocilité

édifier notre fougue

 

La fuite n’est qu’illusoire

la paresse n’a pas sa place

ainsi la vie nous entortille

fredonnant en spirale

l’ascendance de son chant

et c’est m’aille que m’aille

qu’elle nous y implique

Carmen Pennarun

Carmen Pennarun - Mercredi en Poésie

Carmen Pennarun vit en Bretagne, elle a publié plusieurs recueils où se lit son attachement à la nature qu’elle ne cesse de célébrer. L’auteure écrit également des histoires jeunesse (Rayon de Lune édité chez Planète Rêvée) et des nouvelles régulièrement publiées en revues.

L’écriture est devenue centrale dans sa vie après des années professionnelles vécues auprès de jeunes enfants en tant que professeure des écoles.

Ses trois derniers ouvrages :

– Dans l’arc d’un regard de caryatide, L’amuse Loutre, 2019 (hommage à la photographe Francesca Woodman)

– Evohé ! Evohé ! Editions Constellations, mars 2023

– Tumulus, Bleu d’encre éditions, décembre 2023

Plusieurs fois primée, le dernier prix de la poésie lui a été décerné à Lanvollon, fin avril, pour son recueil Tumulus, un coup de cœur du jury.

La seconde passion de l’auteure est la peinture.

Carmen Pennarun est membre de l’AEB (association des écrivains de Bretagne)

Facebook

Lire aussi

Poésie

Souffle inédit, Magazine d’art et de culture

Une invitation à vivre l’art

Souffle inédit

Magazine d'art et de culture. Une invitation à vivre l'art. Souffle inédit est inscrit à la Bibliothèque nationale de France sous le numéro ISSN 2739-879X.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *