Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type

Souffle inédit


Comment trouver le leader en vous (Dale Carnegie) / Youcef BACHA

Comment trouver le leader en vous (Dale Carnegie) / Youcef BACHA

La lecture de l’ouvrage de Carnegie n’est pas linéaire mais elle exige un approfondissement, un affouillement et notamment une réelle mise en pratique. C’est un chef-d’œuvre dont l’écriture est simple, agréable, enviable et limpide. Il a été traduit dans 37 langues.   L’ouvrage se compose de 16 chapitres dont chacun illustre la vie des grands

La lecture de l’ouvrage de Carnegie n’est pas linéaire mais elle exige un approfondissement, un affouillement et notamment une réelle mise en pratique. C’est un chef-d’œuvre dont l’écriture est simple, agréable, enviable et limpide. Il a été traduit dans 37 langues.

 

L’ouvrage se compose de 16 chapitres dont chacun illustre la vie des grands meneurs, des leaders et des monitors comme le compositeur Fred Ebb, les présidents Robert Crandall, Martin Edelston, les bâtisseurs Apple Steven Jobs et Steven Wozniak, le grand communicateur Ronald Reagan…

 

Dale Carnegie (1888-1955) est spécialisé dans les entrainements à la communication, au leadership, au management et à la prise de parole en public.

 

Dans son ouvrage, Carnegie développe des stratégies suscitant la motivation et éveillant le leader dans chaque individu. L’approche adoptée est différente de celle du management traditionnel, car « le monde est trop imprévisible, trop volatil, trop changeant… Maintenant, ce qui s’avère nécessaire est bien plus profond que le management traditionnel. Ce dont nous avons besoin, c’est de leadership : aider chacun à réussir ce qu’il est capable de faire, établir une vision pour l’avenir, encourager, guider, établir et entretenir des relations réussies. »    (p. 19)

 

Pour Carnegie, le succès dépend de la capacité de l’individu à se connaître soi-même et à forger son destin. « N’imitez pas les autres. Soyez vous-même. » (p. 24). Autrement, il s’agit de savoir les qualités qui peuvent nous être utiles en tant que leader. Parmi celles-ci, l’auteur énumère quelques-unes : «… un esprit clairvoyant, une force d’imagination, une attitude positive, un sens profond des valeurs… » (p. 24)

 

Cet enseignement met en avant une approche pragmatique accordant la priorité à l’action. « Enseigner demande des actions, plutôt que des mots. » (p.25) En effet, le leadership déterminé, confiant, transforme une vision en réalité et une idée en projet.

 

Pour Carnegie, le succès ne dépend pas uniquement de soi mais aussi d’une attitude d’ouverture sur l’autre en établissant des liens de contact et d’inter-échange, ce qui permet de consolider les relations de confiance. Il cite trois concepts de base fondant une communication efficace (p. 30) :

 

1 – Faites-vous une priorité absolue de communiquer.

 

2 – Soyez ouvert et disponible aux autres.

 

3 – Créez un environnement favorable aux échanges.

 

Effectivement, les idées bouillonnantes n’ont aucune valeur si elles ne sont pas communiquées et partagées socialement.

 

La détermination des objectifs est un facteur crucial pour réussir un projet donné, car ils tracent le cheminement et orientent clairement les visions. « Les objectifs nous donnent une cible à viser, à garder en perspective. Ils permettent de mesurer nos réussites. Fixez-vous des objectifs à la fois stimulants et réalistes, des objectifs clairs et mesurables, pour le court terme et pour le long terme. Quand vous atteignez un objectif, prenez un moment pour vous féliciter. Puis avancez vers l’objectif suivant, avec plus d’audace, de force, d’énergie, grâce à ce que vous avez déjà accompli. » (p. 144)

 

 

Ces objectifs doivent être corrélativement liés à « des attitudes mentales positives », c’est-à-dire nous devons penser positivement, car nous sommes ce que nous pensons. « L’attitude mentale, la puissance de notre esprit, la façon dont la réalité peut être changée spectaculairement par une seule pensée : cela paraît difficile à accepter. « Pensez bonheur et vous serez heureux. Pensez succès et vous réussirez » » (p. 175)

 

La concrétisation de ces objectifs convoque un esprit passionné et motivé pour instituer un environnement propice. « Le meilleur moyen de passionner par une idée, un projet ou une compagne, c’est d’être vous-même passionné. Et de le montrer. » (p. 198)

 

Apprenez à dominer le stress : Carnegie passa sept ans à lire et à étudier sur ce sujet. Il interrogea tous les experts de son temps. Il utilisa son laboratoire… De toutes ces recherches sortit un livre en 1944, intitulé Comment dominer le stress et les soucis. Cet ouvrage comprend six techniques (p. 187) :

 

  • Vivez un jour à la fois : nous nous concentrons sur les activités de chaque jour pour ne pas gaspiller l’énergie. « Nous pouvons vivre qu’un seul temps, le temps présent. Ce temps, c’est aujourd’hui. » (p. 187)

 

 

  • Appuyez-vous sur le calcul de probabilité : la plupart des choses que nous redoutons n’arrivent pas. Cela vaut la peine d’être pris en compte.

 

 

  • Coopérez avec l’inévitable : ce ne sont pas les circonstances qui rendent heureux ou malheureux, c’est notre façon d’y réagir. Mais si nous n’avons vraiment pas le choix, composons avec l’inévitable, plutôt que de nous laisser aller à la déception ou l’amertume. C’est quand nous cessons de lutter contre l’inévitable que nous trouvons le temps, l’énergie et la créativité pour résoudre les problèmes qui dépendent de nous.

 

 

  • Evaluez votre niveau maximum d’inquiétude pour une situation : il s’agit de poser la question sur le degré d’inquiétude qui nous tracasse.

 

  • Sachez relativiser : certaines choses dans la vie comptent vraiment, d’autres non. Nous pouvons diviser nos soucis par deux en apprenant à les différencier.

 

  • Occupez-vous constamment : rien ne chasse mieux l’inquiétude que de nous occuper l’esprit avec quelque chose. « Quand vous commencez à vous sentir tracassé, attaquez un nouveau projet. Apprenez dans un nouveau domaine… » (p.194)

 

 

Passez à l’action : c’est une étape charnière dans le processus de la réalisation d’un projet en mettant en œuvre toutes les techniques recommandées par Carnegie. « Les principes de Carnegie n’exigent pas un doctorat en psychologie humaine, ni des années de réflexion. Il demande simplement une réelle mise en pratique, de l’énergie, ainsi que le désir de mieux vivre dans ce monde. » (p. 211) 

 

 

Youcef BACHA, jeune chercheur en didactique des langues, en linguistique et en littérature française. Attaché au laboratoire de Didactique de la Langue et des Textes, Université de Ali Lounici-Blida 2 (Algérie).

 

 

Référence bibliographique

 

Dale Carnegie, Comment trouver le leader en vous, Hachette livre, 1994.

 

 

 

Souffle Inédit
ADMINISTRATOR
PROFILE

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *