Je t’aime, a-t-il dit / Sonia Khader

Je t’aime, a-t-il dit / Sonia Khader
Partage sur les réseaux sociaux

 

Je t’aime, a-t-il dit

Une volée de papillons a frémi dans mon sang, les abeilles ont rampé dans mes veines, mon cœur s’est envolé et j’ai perdu l’habileté des mains… La grenadine s’est fondue, et le poème s’est tu.  Je l’ai tellement pressé que la lucidité a déserté la conscience.

Je t’aime, a-t-il dit

Le temps s’est assoupi une dizaine d’années, voire plus… Quand le visage était pomme et le rêve était un ange qui cueillait la lumière et m’offrait la lune et un morceau de sucre.

Je t’aime, a-t-il dit

Des tempêtes se sont alors levées, des villes ont disparu, les cartes ont erré sur son visage, le pays a retrouvé son terroir ! J’ai dansé le tango avec le temps, sur le balcon de l’étendue, à qui tous les autres balcons ont fait la révérence.

Je t’aime, a-t-il dit

Des caravanes de fourmis se sont engouffrées dans mes pores, tremblotantes, montantes, descendantes, s’effarouchant au moindre contact, à la moindre éventualité qu’il dise encore : je t’aime.

Je t’aime, a-t-il dit

Mon jardin a envahi l’automne, et lui il s’est métamorphosé verdure humide dans mon corps.

Je t’aime, a-t-il dit

Le ciel s’est écroulé sur moi et sur mes tristesses, j’ai crié : « Ô ciel, je ne t’enlacerai pas, tombe dans mes bras, puise le bleu et repars ! Et vous, roses, buvez-moi pour déjouer le sommeil, buvez-moi… Dès cet instant, je suis votre source, votre eau pure. »

Je t’aime, a-t-il dit

Les grappes des vignes ont alors frémi, les roseaux ont explosé, le champ s’est enivré et s’est mis à chanter…Le bûcheron eut pitié du bois !

Je t’aime, a-t-il dit

Les beignets ont gonflé, les verres ont débordé, les minarets ont appelé à la prière, les cloches ont sonné… Et la fête a chanté : A la vie !

 

Sonia Khader

Sonia Khader poétesse et romancière palestinienne 

Poème traduit de l’arabe par Monia Boulila

Recueil de poésie Parfumée, je vais à lui , les éditions Lazhari Labter Alger 2013

Tableau de couverture : Gaëlle Boissonnard

 

Lire aussi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.