Agenda culturel

Françoise Sullivan – Exposition

Françoise Sullivan « Je laissais les rythmes affluer »

Exposition

Musée des beaux-arts de Montréal

Du 1er novembre 2023 au 18 février 2024

Françoise Sullivan « Je laissais les rythmes affluer »

L’exposition 

L’exposition est organisée par le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

L’année 2023 marquera le centenaire de Françoise Sullivan, figure de proue de l’art moderne et pionnière de la danse au Québec. À cette occasion, le MBAM lui consacre une exposition permettant de découvrir son travail pictural récent, dans lequel elle continue d’explorer les thèmes immémoriaux du mouvement et de la lumière.

L’exposition présente une sélection de peintures récentes qui sont issues d’un corpus amorcé en 2022. Ces œuvres s’inscrivent dans le prolongement du travail monochrome réalisé par Sullivan à la charnière du XXe et du XXIe siècle, mais comportent aussi des références formelles à l’atelier secondaire de l’artiste situé sur les bords de la rivière Rouge, dans les Laurentides. L’exposition prend comme point d’ancrage l’œuvre phare Hommage à Paterson (2003), un diptyque monumental emblématique de sa peinture, dévoilé au grand public lors de la rétrospective que le MBAM a consacrée à l’artiste en 2003. Elle met également en évidence l’importance des œuvres de Sullivan dans la collection du Musée – qui en compte près de 50.

Françoise Sullivan

Françoise Sullivan « Je laissais les rythmes affluer »

Françoise Sullivan, une icône de l’art contemporain canadien, est une artiste polyvalente dont l’œuvre s’étend sur plusieurs décennies. Née le 10 janvier 1923 à Montréal, au Québec, elle a joué un rôle essentiel dans l’évolution de l’art au Canada et est particulièrement connue pour sa contribution au mouvement artistique Automatiste.

Sullivan a étudié la danse avec des figures majeures de la scène contemporaine à Montréal et à New York. Elle a rapidement intégré la danse dans son art, explorant l’interaction entre le mouvement du corps et l’expression artistique. Ses performances chorégraphiques révolutionnaires, telles que « Danse dans la neige » en 1948, ont marqué une rupture avec les conventions de l’époque, intégrant la spontanéité et l’improvisation dans ses créations.

L’artiste a également été membre du célèbre groupe des Automatistes, un collectif d’artistes avant-gardistes qui ont redéfini l’art au Canada dans les années 1940. Ce mouvement prônait la libération de l’inconscient et l’expression artistique intuitive. Sullivan a contribué à des publications, notamment le manifeste Refus global, qui a marqué un tournant dans l’histoire de l’art au Québec en remettant en question les normes artistiques et sociales.

Au fil des ans, le travail de Sullivan s’est diversifié pour inclure la sculpture, la photographie, la vidéo et d’autres médias. Son art est souvent caractérisé par son exploration constante de la forme, de l’espace et de la lumière. Elle a créé des sculptures abstraites et des installations qui transcendent les frontières traditionnelles de l’art visuel.

L’influence de Françoise Sullivan ne se limite pas à son art. Elle a également été une enseignante dévouée et une source d’inspiration pour de nombreuses générations d’artistes canadiens. Son travail et son engagement ont été reconnus par de nombreuses récompenses, dont l’Ordre du Canada et le prix Paul-Émile Borduas, la plus haute distinction en arts visuels au Québec.

Agenda

Du 1er novembre 2023 au 18 février 2024

Musée des beaux-arts de Montréal

1380, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec)
H3G 1J5

Plus d’informations

Lire aussi

Souffle inédit, Magazine d’art et de culture

Une invitation à vivre l’art

Souffle inédit

Magazine d'art et de culture. Une invitation à vivre l'art. Souffle inédit est inscrit à la Bibliothèque nationale de France sous le numéro ISSN 2739-879X.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *