A mon fils … / Maria Zaki

« A mon fils … » poème de Maria Zaki

 

Dans l’inestimable dimension

Où rayonne l’amour

Malgré les ombres

Sournoises et jalouses

Que le présent nous impose

Je te retrouve de tout temps

 

Je retrouve celui

Que la vie a mené

Loin de moi

Dans les apories

Des chemins

Pour se forger le sien

 

De te suivre

Malgré moi je m’abstiens

Ne te laissant que

Mon invisible présence

Fruit inhérent

A la fuite du temps

 

Souvent je me fais

Violence pour garder

Et sauvegarder

Entre nous

L’indispensable distance

 

Mais je te retrouve

Au fil de mes heures

Aimant et fidèle

A ta place

Dans mon cœur

 

 

A mesure de ta maturité

 

A mesure de ta maturité

Mon fils

Tu comprendras

Que ce qui nous manque

Détermine notre créativité

 

Que dans notre façon

D’appréhender la privation

La navigation s’opère entre

La mer des idées

Et le port de la réalité

 

Il est possible que le passé

Dont nous nous sommes

Habilement détachés

Nous visite parfois

 

Nous l’embarquerons

Alors

Vers des contrées

Qu’il ignore

Et dont nous sommes

Des artisans adroits

 

Maria Zaki

Poétesse et écrivaine marocaine d’expression française, née le 06/12/1964 à El Jadida, découverte par le grand écrivain marocain Abdelkébir Khatibi en 1992. Enseignante à l’Université Chouaïb Doukkali au Maroc, puis directrice de recherche et de développement dans l’industrie chimique en France où elle réside depuis 2002. Elle a une vingtaine d’ouvrages à son actif (Poésie, nouvelles, romans et théâtre) dont certains ont été traduits en arabe, italien ou anglais. Ses sujets de prédilection sont : le statut de la femme dans les pays arabes, le silence, la quête spirituelle, l’altérité et l’aimance. Avec Jacques Herman, elle pratique un genre de poésie novateur que les deux poètes nomment : Poésie entrecroisée, ayant donné naissance à sept ouvrages communs.

Lauréate de plusieurs prix :

Prix Gros Sel du Public du roman à Bruxelles en 2009.
Prix Naji Naâman de Créativité à Beyrouth en 2013.
Prix des écrivains valaisans en Suisse en 2013.
Prix de Poésie 2015 du Bureau Culturel de l’Ambassade d’Égypte à Paris (Festival de la Diversité Culturelle-UNESCO).
Prix européen francophone Charles Carrère 2019 à Paris.

La poétesse 

Tableau de couverture : Berthe Morisot, Le berceau, 1873, Musée d’Orsay, Paris

Photo Maria Zaki par Mustapha Rahni

Poésie 

Souffle Inédit

Magazine d'art et de culture. Une invitation à vivre l'art

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *