Il pleuvait à Hanoï ce soir-là / Clément Bondu

Il pleuvait à Hanoï ce soir-là, poème de Clément Bondu

 

Il pleuvait à Hanoï ce soir-là

& tu rentrais chez toi

sous les arbres penchés de la ville

aux feuilles luxuriantes gorgées de songe

traversant la valse indolente

des pousse-pousse

le vacarme insolent des scooters

zigzaguant entre les passants.

Il pleuvait à Hanoï ce soir-là

& derrière la vitre d’un café colonial

quelques vieilles dames chantaient

élégantes

dansant lentement sur elles-mêmes

sous l’écran d’un karaoké.

& tu rentrais chez toi

longeant les trottoirs aux pavés luisants

dans les halos jaunis des réverbères

tu rentrais chez toi

ni plus, ni moins qu’ailleurs.

 

Hanoï, 2014.

 

Regarde les puissances

manger les puissances, si tu peux.

 

Ici. Les premiers cris d’adolescence. Les premiers rêves abandonnés. Des mots de trop. Encore. À l’impossible. Parler de notre siècle. Les débris. Les éclats. La poussière. Les écrans. Arthur Rimbaud. Jim Morrison. Léo Ferré. Morts. Enterrés. Ici. Ce qu’il nous reste de désir. Et la distance qui nous sépare de nous-mêmes. À l’avenir. Les cendres. Se perdre. Se blesser. Mourir. Renaître. Encore. Vivre. Crier.

 

Né en 1988, Clément Bondu est écrivain, metteur en scène et cinéaste. Il a grandi en banlieue parisienne, et suivi des études de lettres et d’art dramatique. Ses textes rassemblent poésie, récits, théâtre, livrets d’opéra. Ses spectacles sont portés par sa compagnie Année Zéro. Ses films jouent aux limites du documentaire et de la fiction. Clément Bondu a réalisé trois court-­métrages : L’échappée (2017), Nuit blanche rêve noir, avec François Hébert (2019), et Lettre de Buenos Aires (2021). Il a publié deux livres de poèmes : Premières impressions­ (L’Harmattan, 2013) et Nous qui avions perdu le monde (La Crypte, 2021). Les Étrangers sont son premier roman.

 

 

Photo Clément Bondu© Matthieu Edet

Tableau de couverture : Rue de Paris, Temps de pluie Gustave Caillebotte

 

Poésie

Une réflexion sur “Il pleuvait à Hanoï ce soir-là / Clément Bondu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.