Vivre / Dalia
Partage sur les réseaux sociaux

Un bal masqué terne, sans musique.

Un mètre, deux mètres séparent les danseuses.

Sans tempo, le cœur a cessé de battre.

Mon corps se tortille,

de règles en interdit,

d’interdit en censure.

Il est l’obsession des puissants.

Les justifications diffèrent :

Dieu, la République,

la pudeur ou la santé.

Je ne suis pas de nature,

à me laisser gouverner.

Mon corps est fier,

il vous emmerde.

Je cours, je danse, je baise,

seule ou avec des milliers.

Je n’ai pas de temps à perdre

à écouter votre médiocrité.

Je continuerai de vivre,

jusqu’à mon souffle dernier

25 septembre 2020

Texte et illustration de Dalia

Dalia est née en milieu des années 80 en Tunisie. Jeune adulte, elle a émigré en France. Ses écrits et ses poésies s’encrent dans ce vécu créant un pont entre les deux rivages de la méditerranée. Féministe, anticapitaliste et antiraciste, sa plume et ses dessins sont à la fois un cri de révolte contre les injustices et un espoir en un monde nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.