Actualités

Charles Aznavour incarné par Tahar Rahim

Charles Aznavour incarné par Tahar Rahim dans le biopic Monsieur Aznavour

Charles Aznavour incarné par Tahar Rahim

Monsieur Aznavour de Mehdi Idir et Grand Corps Malade avec Tahar Rahim, dévoile le parcours exceptionnel et intemporel d’une des icônes de la chanson française.

Charles Aznavour incarné par Tahar Rahim dans le biopic Monsieur Aznavour

Monsieur Aznavour

À l’occasion du centenaire de la naissance de Charles Aznavour (le 22 mai 1924), la bande-annonce du biopic Charles Aznavour : Monsieur Aznavour a été dévoilée. Ce film, qui sortira en salles le 23 octobre 2024, explore la vie du célèbre chanteur avec Tahar Rahim dans le rôle principal et est réalisé par Mehdi Idir et Grand Corps Malade. Le biopic retrace l’ascension d’Aznavour à partir des années 1950.

Fils de réfugiés, petit, pauvre et ayant une voix voilée, rien n’est en faveur d’une réussite. Et pourtant Charles Aznavour est devenu un monument de la chanson et un symbole de la culture française. C’est grâce à son travail acharné, sa persévérance et une volonté hors norme, Avec près de 1200 titres interprétés dans le monde entier et dans de nombreuses langues, il est devenu une des icônes de la chanson française.

Le biopic promet de capturer l’homme derrière la star, de ses débuts jusqu’à son apogée. Le film est produit en partie par Jean-Rachid Kallouche, le conjoint de Katia Aznavour, fille de Charles Aznavour. Kallouche a révélé que Charles Aznavour lui avait donné son accord pour raconter la première partie de sa vie dans un biopic avant sa disparition.

Le tournage est terminé. Le film doit d’être prêt pour les grands festivals. Monsieur Aznavour sortira le 23 octobre 2024.

Bande annonce

Tahar Rahim

Charles Aznavour incarné par Tahar Rahim dans le biopic Monsieur Aznavour

D’origine algérienne, Tahar Rahim a grandi dans une famille modeste et s’est intéressé très tôt au cinéma et au théâtre. Après des études en cinéma à l’Université de Montpellier, Rahim décide de se lancer dans une carrière d’acteur, et sa persévérance finira par porter ses fruits.

Rahim se fait connaître du grand public en 2009 grâce à son rôle dans le film « Un prophète » de Jacques Audiard. Son interprétation de Malik El Djebena, un jeune détenu qui monte en puissance au sein d’une prison, est saluée par la critique et lui vaut plusieurs récompenses prestigieuses, dont le César du meilleur acteur et le César du meilleur espoir masculin. Ce film marque un tournant décisif dans sa carrière, faisant de lui l’un des acteurs les plus prometteurs de sa génération.

Après « Un prophète », Tahar Rahim enchaîne les rôles dans des films d’envergure internationale. Il joue dans « Les Hommes libres » d’Ismaël Ferroukhi, où il incarne un jeune Algérien vivant à Paris pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que dans « Le Passé » d’Asghar Farhadi, un drame poignant qui lui permet de démontrer toute l’étendue de son talent d’acteur. En 2015, il apparaît dans le thriller historique « The Cut » de Fatih Akin, confirmant son statut d’acteur polyvalent capable de s’adapter à différents genres cinématographiques.

Tahar Rahim poursuit sa carrière avec des performances remarquées dans des productions internationales telles que « The Eagle » de Kevin Macdonald, où il joue aux côtés de Channing Tatum, et « Mary Magdalene » de Garth Davis, dans lequel il incarne Judas Iscariot. Son engagement pour des rôles complexes et diversifiés témoigne de son désir de repousser les limites de son art.

En 2021, Rahim atteint un nouveau sommet avec son rôle dans la série « The Serpent », produite par la BBC et Netflix. Il y interprète Charles Sobhraj, un tueur en série franco-vietnamien qui a sévi en Asie dans les années 1970. Sa performance intense et nuancée lui vaut une reconnaissance internationale accrue et consolide sa réputation d’acteur de talent.

Tahar Rahim parviendra-t-il à nous convaincre dans la peau de l’artiste ?

L’acteur choisit ses rôles avec soin, cherchant à participer à des projets qui ont un sens et qui racontent des histoires puissantes. Il est aussi du genre à aller au fond des personnages en se transformant complètement. Dans ce biopic il a dû changer de look, raser la tête et transformer les sourcils. Il a aussi appris : chant, piano et la gestuelle.

Rahim avait déjà eu l’occasion de chanter dans le film Don Juan de Serge Bozon sorti en mai 2022.

Youtube 

Site officiel de l’artiste

Lire aussi

Biopic de Johnny Hallyday

David Hallyday

Actualités

Souffle inédit, Magazine d’art et de culture

Une invitation à vivre l’art

Souffle inédit

Magazine d'art et de culture. Une invitation à vivre l'art. Souffle inédit est inscrit à la Bibliothèque nationale de France sous le numéro ISSN 2739-879X.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *