Claudine Loquen par Michel Bénard

Claudine Loquen, peintre, illustratrice et sculpteure française

Claudine Loquen est née à Sainte-Adresse, en Normandie. Elle grandit au Havre où elle fréquente l’école des Beaux-Arts. Après avoir obtenu un baccalauréat en arts plastiques, elle poursuit des études littéraires à l’Université de Rouen. Puis, elle exerce divers métiers.

Claudine Loquen par Michel BénardClaudine Loquen par Michel Bénard

Inspiration

Claudine Loquen est peintre et illustratrice. Elle reçoit une formation classique et plus traditionnelle à l’école des beaux-arts du Havre. Claudine Loquen, n’est peut-être pas restée insensible à ses ancêtres, tisserands, brodeurs et tailleurs, de quoi nourrir l’imaginaire en vue de la création de ses personnages. Tout comme d’ailleurs les petits personnages des marionnettes thaïlandaises ont pu influencer la composition de ses figurines sculptées.

Les thèmes privilégiés de Claudine Loquen se situent dans la féminité, les femmes oubliées par l’histoire, les jumeaux sont un sujet sensible ô combien, puisqu’elle a une sœur jumelle, le monde animalier et légendaire.

Cet art qui est une forme de vérité peut nous laisser croire à un âge d’or, à une sorte de jardin d’Eden, à l’éternité puisque nous sommes hors du temps.

Claudine Loquen par Michel BénardClaudine Loquen par Michel Bénard

Poésie et littérature

Cependant la poésie, la littérature sont omniprésentes dans son œuvre et faute de les écrire c’est une manière de composer des contes en les peignant.

Comme tous les artistes notre Claudine Loquen à ses coups de cœur, c’est ainsi que nous trouvons dans son panthéon des références tels que Amedeo Modigliani, Frida Kahlo, Marie Laurencin, Raoul Dufy etc. En fait tout simplement des artistes en correspondance avec son monde sensible intérieur.

Les artistes naïfs nous ouvrent la porte sur les champs de tous les possibles au cœur d’un souffle d’une fraîcheur intemporelle.

Claudine Loquen est une artiste qui fut toujours attachée à la littérature, aux contes et légendes, à la poésie et s’inspire du phénomène de gémellité. Cet effet miroir ne porte pas l’expérience personnellement.

Très jeune vers les quatre ou cinq ans elle fut créée par le dessin, sans doute grâce à une mère curieuse du monde culturel, littéraire, poétique, musical, etc.

L’apparition de petites figurines découpées et sculptées sera plus tardive, c’est pour elle une manière de faire sortir ses personnages de ses toiles. N’est-ce pas le plus beau prolongement des rêves de l’enfance.

Claudine Loquen par Michel Bénard

Dans son livre d’art poétique  « Résonances singulières » aux éditions Livredart, Claudine Loquen illustre magnifiquement les plus grands noms de la poésie française.

L’artiste

Peindre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *