Poésie

Gérard Bocholier – Poésie

Mercredi en poésie avec Gérard Bocholier

Quitter la Chambre

Fermer les livres

 

L’éternité reste à boire

Comme un vin doux

Sur les terrasses

***

Sur le sable des belles heures

Mes pas

sont plus légers

 

J’ai charge

D’invisible

***

Ne disparaîtront

Que les cendres

 

Ce feu en nous

Ressemble à l’aube

 

Rose effeuillée

Sur tes parvis

***

L’insaisissable

Par instants

À portée d’âmes

 

Faut-il le croire ?

L’indicible

Battant des ailes

Au bord du livre

***

Je touche presque en écrivant

Le grain de ta voix

Enfouie au fond des chambres

 

Qui donnait aux moires du couchant

Des prémices de paradis

***

Le plus beau

Sans doute est le mot neige

 

Peut-être clairière

ou visage

 

Et amour

Dans nos deux bouches

Comme un fruit.

 

Poèmes choisis par  Irène Dubœuf , extraits du livre Vers le visage, Le silence qui roule, 2023.

Gérard Bocholier

Gérard Bocholier

Gérard Bocholier est né en 1947 à Clermont-Ferrand où il réside. Il a enseigné la littérature en classe d’hypokhâgne jusqu’en 2010. Il est le directeur de la revue Arpa, fondée en 1976 et il collabore à la revue en ligne Recours au poème. Depuis 2014 il est responsable de la rubrique poésie de l’hebdomadaire La vie. Auteur d’une quarantaine d’ouvrages de poésie et de critique, il a publié récemment Depuis toujours, le chant (Arfuyen), Psaumes de la foi vive, Ad Solem. Tisons (La coopérative), J’appelle depuis l’enfance (La coopérative), Une brûlante usure. Journal, 2016, 2017 (Le silence qui roule), Ainsi parlait André Gide, (Arfuyen) et, tout dernièrement, Vers le visage (Le silence qui roule).

Le poète

Lire aussi 

Souffle inédit

Magazine d'art et de culture. Une invitation à vivre l'art. Souffle inédit est inscrit à la Bibliothèque nationale de France sous le numéro ISSN 2739-879X.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *