Ils ont dit

 

Adonis 

Ils ont dit

 

 

Ils ont dit : elle s’est mise en branle, le champ de désir

Est confus, et le blé trésors a amassés,

L’harmonie a été créée de ses pas

Marche indolente battant l’amble, musicale,

Elle fait signe, le matin se retourne en sa direction

D’impatience, et aux chevreuils de s’exprimer

Quels tatouages ? Quels bracelets ?

Qui sont les antiques basanés ? Ils ne sont pas entrés

Dans les énigmes, ils n’ont ni pénétré ni mystifié,

Ses coups d’œil transpercent,

Ses paupières sont cordes à musique et chanson d’été,

Cerise est sa chemise.

Adonis

Traduit de l’arabe par Aymen Hacen.

Le poète-universitaire Aymen Hacen est le traducteur des dernières œuvres du grand poète Adonis en français.

Nous publions la traduction inédite de ce poème qui a été mis en musique par l’artiste Marcel Khalife, et ainsi lu par la fille du poète Aymen Hacen

 

 

 

Tableau de couverture HAYAT SAIDI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.