S’envoler hors de ce monde / Dalia

S’envoler hors de ce monde, poème de Dalia

 

Les étaux se resserrent encore et encore.

Cacophonie de haines et de violences.

Comment continuer à voir la beauté des roses ?

Et pourtant, elles sont toujours-là.

Le pouvoir nous écrase,

il se déchaîne sur nos vies.

Sont-elles moins que rien?

Je ne suis pas née du bon côté des frontières :

mon sexe et ma peau portent mon histoire

Même si je voudrais y échapper

je ne pourrai pas le faire

sans que tous mes semblables

fassent partie du voyage.

Je voudrais m’envoler hors de ce monde.

Mes ailes ne se déploient plus

Je ferme les yeux, je pleure,

j’aimerais réécrire cette Histoire :

Inventer un autre monde où

je n’aurais pas à justifier mon existence

Darwish ! Panse mes blessures!

Qui suis-je ?

Une autre lanceuse de dès ?

Je suis une hybride,

l’éternelle étrangère.

Je voulais passer les frontières

J’ai oublié ma langue,

Les photos de mes grands-mères

et de celles qui étaient là avant,

Je ne pourrai pas trahir cette Histoire,

elle est ancrée dans mes veines,

elle coule, bouillante encore et en corps,

Un jour j’aurai une place sur cette terre?

J’en doute mais il faut garder espoir.

Je voudrais m’envoler hors de ce monde…

peut-être, un jour sans le savoir…

30 octobre 2020

Texte et illustrations (linogravure) de Dalia

Dalia poète, peintre et graveure

Dalia est née en milieu des années 80 en Tunisie. Jeune adulte, elle a émigré en France. Ses écrits et ses poésies s’encrent dans ce vécu créant un pont entre les deux rivages de la méditerranée. Féministe, anticapitaliste et antiraciste, sa plume et ses dessins sont à la fois un cri de révolte contre les injustices et un espoir en un monde nouveau.

 

Poèmes de Dalia

Souffle Inédit

Magazine d'art et de culture. Une invitation à vivre l'art

3 réflexions sur “S’envoler hors de ce monde / Dalia

  • 27 janvier 2021 à 7 h 31 min
    Permalien

    Des mots bien tissés pour exprimer une réalité qui étouffe l humanité dans son intégrité… magnifique et merci souffle inedit pour vos publications originales et aussi ouvertes et variées…

    Répondre
  • 27 janvier 2021 à 11 h 34 min
    Permalien

    Je voudrai partir
    Sur l’ecume de la lumière
    Avec mon coeur à saisir mes prières
    Dans un chant a cueillir
    Les tons aux souffles verts
    Et fleurir l’ame de mes dires
    ***
    Mebkhout Beghdad

    Répondre
  • 20 février 2021 à 13 h 52 min
    Permalien

    Magnifique, j’ai adoré ce poème, c’est comme ce que je ressens et ce que je vois moi même. Un monde qui est devenu sans beauté à cause de tous les maux qui nous encerclent e nous ont pris dans leur piège.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *