Liberté / Aveu d ‘un cœur endolori / Mohamed Hosni

[cmsmasters_row][cmsmasters_column data_width= »1/1″][cmsmasters_text]

Liberté

Effleure les visages tamisés

Chatouille, l’effigie vadrouillée

Balades-toi, sur les aires de l’impunité

Évases-toi loin de la contrée,

Range, la funeste sieste immortalisée

Tends, le répit passé à coté

Liberté

Panse les cœurs meurtris

Débride, les veines rétrécies

Libère, les bagnards de l’effigie

Embaume les esprits

Défait, les chaines saisies

Glorifie  ta loi et livre nous un monde uni !!

Liberté

Rebondis, tout sera reconstruit

Les astres changeront de couleur la nuit

Le vent se fera plus dulcifiant

Et le jour redeviendra modérant

 

Août 2014

 

Aveu d ‘un cœur endolori

Tu es l’éclair scintillant qui luit

Sur mes jours quant tout est gris

Ta présence est la veine de mon esprit

Et ta silhouette l’ombre qui me tient compagnie

Me procure la perdurable énergie

M’éloigne de la phobie et du mépris

Me plonge dans la voûte de la galanterie

M’écarte de l’insomnie, et de l’agonie

Tu es l’étoile brillante de ma vie

Éclairant la solitude de mes sombres nuits

Le seing réel qui m’avait longtemps fuit

Avant que ton encre parsème ma toile fleurie

Inonde mon présent d’euphorie

Et ton ubiquité me couvrit

Seul je ne saurais trouver ma piste et …. J’oublie

Le chemin qui mène aux délices du paradis

Eden : qu’on s‘est juré depuis que nous étions.. petits!

 

Septembre 2015

 

Mohamed Hosni «  j’écris pour rester en vie » ; né en 1957 à Bizerte –TUNISIE. Fasciné par les grands de la littérature française et de la  poésie, il a commencé à écrire tout jeune sans publier  ses textes et ses poèmes.  Avec un parcours scientifique, c’est en 2003 qu’il a publié ses premiers articles dans le journal national hebdomadaire Tunisie-Hebdo ; et de là  s’est tracée sa vocation et sa verve pour les mots et les grandes causes.

Tableau de couverture : Ali Ben Salem

[/cmsmasters_text][/cmsmasters_column][/cmsmasters_row]

6 réflexions sur “Liberté / Aveu d ‘un cœur endolori / Mohamed Hosni

  • 21 septembre 2021 à 14 h 17 min
    Permalien

    Merci messieurs dames …cela me donne des ailes pour survoler mes vers…

    Répondre
    • 21 septembre 2021 à 16 h 52 min
      Permalien

      Excellents poèmes … hâte de lire d’autres! Merci pour le partage

      Répondre
  • 22 septembre 2021 à 10 h 55 min
    Permalien

    Excelente poesía Hosni. Enhorabuena.

    Répondre
    • 22 septembre 2021 à 15 h 35 min
      Permalien

      Merci bcp mes amis

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.