Ne retiens pas ta voix, Hugo Bourdelais

Ne retiens pas ta voix, poème d’Hugo Bourdelais

 

Ne retiens pas ta voix

prends les rayures du ciel

entre tes doigts

*

D’une épaule à l’autre

suspendus

au-dessus d’un lac

d’immenses espaces

nous séparent

des immeubles

 

Il faut du temps

Pour voir pousser

Une forêt

 

Une mascarade de cheveux cascade

sur la nuque fichée

de sa silhouette

du rouge à lèvres pour la révolution

un crayon

en guise de trophée

 

Poème d'Hugo Bourdelais

Hugo Bourdelais est né à Repentigny, mais originaire de Lavaltrie.  Né et a grandi sur la terre que possède sa famille depuis 1892. Une terre qui a produit une agriculture d’autosuffisance. « J’ai toujours aimé le contact avec la nature. Plonger mes mains dans la terre et travailler avec la matière », explique Hugo Bourdelais en se référant à la philosophie de Gaston Bachelard.

Le jeune agriculteur a, en effet, plus d’une facette, puisqu’il a étudié Lettres et enseignement à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il a également publié quatre recueils de poésie chez Bouc Productions, une maison d’édition lanaudoise. Mais l’appel de cette terre qui l’a nourri et qu’il a fréquentée chaque été à l’âge adulte était trop fort. Alors, en 2017, il a décidé de revenir vivre sur cette terre. (Source Sophie Ginoux).

Arraché du paysage chez Bouc Productions

Poésie

Souffle Inédit

Magazine d'art et de culture. Une invitation à vivre l'art

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *